SnowKite

Qu'est ce que le SnowKite ?

Le snowkite ou la planche à neige tractée, ou encore paraski est le pendant du kitesurf en sport d'hiver, la planche étant remplacée dans cette discipline par un snowboard ou des skis. Les pratiquants de ce sport peuvent atteindre des vitesses dépassant les 70 km/h et parcourir des distances supérieures à 100km par jour.

Matériel utilisé ?

Planche : Le matériel de glisse est le même que pour les sports d'hiver : ski, snowboard, et quelquefois un télémark. Les tailles de ski ou de planches ne varient pas par rapport à la descente.

Il est fréquent que l'utilisation de skis plus petits et bien aiguisés soit privilégiée sur les surfaces glacées, et les plus longs et plus larges et bi spatulés pour une surface de neige poudreuse.

Cerf-volant : Les ailes de traction les plus utilisées sont légèrement différentes de celles du kitesurf. Le matériel diffère de la pratique aquatique, car il est fréquent d'utiliser une voile à caissons qui est similaire aux parapentes dans sa construction et dont la taille est comprise entre 5 m2 et 12 m2 (tailles les plus courantes). Ce sont ces types d'ailes de traction qui sont utilisées pour le kite buggy. L'utilisation de voiles de type kitesurf reste possible mais comporte quelques inconvénients, notamment au niveau autonomie ou fragilité.

Autre différence avec le kitesurf, sauf si la neige est une poudreuse profonde, il y a moins de frottements que sur l'eau. C'est pourquoi, à vent équivalent, on choisira des ailes moins puissantes (donc plus petites) en snowkite qu'en kitesurf. Cette différence de choix est également due à la présence du boudin gonflable qui alourdi l'aile de kite surf, ainsi une surface de 10 m2 en caissons tractera autant qu'une 15 m2 à boudin. D'une manière générale, plus la dureté de la neige augmente, plus la puissance requise diminue.

Accesoires ?

Ce sport implique le port du casque.
Des vêtements de ski et des gants sont conseillés. Il est recommandé d'éviter le coton et de ne pas se couvrir en excès.
Un débutant peut utiliser un harnais de kitesurf classique (ceinture ou culotte).
Par la suite, lors de sauts ou de vols de pente, un baudrier d’escalade en plus du harnais est plus confortable et apporte davantage de sécurité. Le pratiquant doit de toute façon être équipé afin de pouvoir se détacher rapidement de l'aile en cas de problème, même pendant de fortes tractions.
En cas de pratique dans des zones de montagne non sécurisées, la trilogie Arva-pelle-sonde est nécessaire pour faire face aux éventuelles avalanches.
Il faut utiliser un leash afin d'attacher le kite au pratiquant. La traction du kite doit être annulée lorsque ce dernier n'est retenu que par le leash.