club de parapente du Vercors
club de parapente du Vercors
informations pratiques
sites parapente du Vercors Nord
forum et petites annonces
selections de sites
ressources diverses
Accueil > Ressources diverses

guide de la Vache

L’expression se vacher a un sens différent selon l’activité concernée. En parapente l’expression s’emploie pour un atterrissage improvisé en dehors d’un atterrissage officiel.

mis à jour le 3 septembre 2004

A l’occasion de conditions aérologiques mal estimés ou lors d’une ballade en dehors du cône d’autonomie on peut être amené à improviser un atterrissage ailleurs que sur un terrain officiel. Cet article recense quelques trucs et astuces pour que tout se passe pour le mieux.

Dans l’ordre des priorités il faut veiller :
- A assurer sa sécurité ainsi que celle des autres ;
- Respecter la législation et les règles établies ;
- Garder un bon contact avec l’habitant ;
- Préserver le matériel et assurer la récupération.

Sécurité

L’objectif prioritaire numéro un est votre propre sécurité et celle des autres :
- Choisissez un terrain plat et dégagé ;
- Si il y a des personnes sur l’atterrissage, avertissez de vos intentions (les « gens normaux » ;-) ne regardent pas en l’air). Faire particulièrement attention si ce sont des enfants ;
- Pas d’obstacle au vent du terrain qui pourraient créer des turbulences ;
- Choisissez une zone de descente la plus dégagée possible ;
- De préférence sans animal. Les réactions des animaux sont imprévisibles : curiosité ? panique ? colère ? Souvenez-vous aussi qu’une vache toute seule dans un pré est peut-être bien un taureau ;-)
- Si vous passez sous le vent d’une crête, éloignez-vous le plus possible avant d’envisager de vous poser ;
- Si vous êtes obligé de vous poser dans un arbre, choisissez de préférence un feuillu (pas un conifère), le plus touffu et le moins grand possible. Penser à faire un arrondi avant le contact.

Législation

Un non-respect de la législation peut mettre en danger l’activité parapente dans son ensemble :
- Révisez vos règles de survol et de distance pour une agglomération ;
- Renseignez-vous sur les zones d’interdictions (ZIT par exemple) ;
- Respecter les espaces aériens.

Bonnes relations avec l’autochtone

Voici quelques règles de bon sens :
- Si vous avez le choix, visez un pré fauché ;
- Posez-vous le plus près possible du bord ;
- Si vous avez posé dans une zone cultivée, sortez de la zone en suivant les sillons de culture avec la voile en bouchon ;
- Ôtez votre casque après l’atterrissage ! Une personne casquée est un extra-terrestre. Sans le casque vous redevenez humain (surtout s’il est intégral ;-)) ;
- Si vous apercevez un être humain, engagez le dialogue ; c’est peut-être le propriétaire : excusez-vous et faites comprendre que c’était une mesure d’urgence ;
- En cas de dégât, proposez de faire un constat. Notre assurance RCA est faite pour ça.

Matériel et récupération

- Attention aux vaches (les animaux) : en plus d’être curieuses, elles sont parfois voraces ; empêchez-les de bouffer votre voile (c’est pas une blague !) ;
- Essayer de choisir un terrain à proximité d’une route ;
- en l’air, essayer de repérer le chemin pour atteindre la route ;
- dans les coins paumés, le stop marche bien en juillet et août, après ça devient plus difficile.

Les informations de cet article sont une synthèse d’informations glanées sur :
- le manuel pour le brevet de pilote de la FFVL ;
- le magazine vol passion (FFVL) ;
- le forum français du vol libre (ff-vl) ;
- des discussions avec des pratiquants.

Chercher sur le site...

plan du site