club de parapente du Vercors
club de parapente du Vercors
informations pratiques
sites parapente du Vercors Nord
forum et petites annonces
selections de sites
ressources diverses
Accueil > Voler dans le Vercors > Récits de vol

Villard de Lans vers Saint Martin en Vercors

Petit à petit de nouvelles "voies" émergent dans le Vercors. Après le trajet Villard-Saint Martin fait par Thomas Sénac (voir son récit), voici le trajet inverse raconté par Sébastien Glénat. Le plan du vol est à la fin du récit...

mis à jour le 26 octobre 2005

Samedi 3 septembre 2005

J’ai volé la veille à la Côte 2000, les conditions étaient excellentes et la météo n’a presque pas changé (juste quelque cum de plus) je décide donc de retourner à Villard.

J’arrive tard sur le déco, il est 15 heures. Une voile est au nuage au dessus des arrêtes du Gerbier et une autre est en perdition au pied du Cornafion, dans le seul rayon de soleil du secteur.

Quand à moi je suis désespéré car il n’y a plus d’alimentation sur le déco, les trois pilotes qui ont décollé depuis mon arrivée ont fait des fléchettes. Après un moment à regarder le pilote du Cornafion se refaire, et l’autre se poser près des Clos, je vois quelque barbules se reformer au dessus du site et sans trop y croire je décide de décoller malgré que le déco ne soit pas alimenté.

Immédiatement je commence une lente descente qui, je le croit, va me mené directement à l’atterrissage le plus proche mais je trouve une toute petite bulle. Je ne la lâche pas alors qu’elle se renforce, ainsi j’arrive au nuage à +5m/s. Pendant cette montée j’ai eu le temps de voir quelque voiles se déplier en hâte sur le déco, malheureusement l’une d’entre elles a fini dans les arbres (sans mal pour le pilote).

J’arrive au nuage à 2400m à la vertical du vallon de la Fauge et je m’aperçois que les crêtes sont à l’ombre depuis la Tête des Chaudières jusqu’au pic Saint Michel mais par contre quelques barbules se forment au sud du golf de Corrençon, je décide donc de tenter la traversée vers le site de Saint Martin, quitte à poser à Corrençon si je ne trouve pas le thermique qui remonte aux barbules. J’ai la chance de trouver celui-ci très bas au dessus du village (1400 m), il est faible (+0.2m/s), mais je dérive avec lui vers le sud et au fur et à mesure il se renforce. Un kilomètre au sud du golf, je commence à transiter plein ouest environ 100 m avant le plafond. Un voile de cirrus met à l’ombre St Martin et les falaises au nord alors qu’au sud la vallée est au soleil ; je bifurque donc au sud au niveau de l’auberge de Roybon avec l’idée d’aller le plus loin possible en direction du Col du Rousset. Je retrouve le soleil et, avec lui, un vario positif au dessus des antennes de l’ancien déco de Pré-Vallet. Je continu encore un peu vers le sud, mais en passant au dessus de chez moi, l’envie de dire à mon double qu’enfin je l’avais fait, me font poser à 50m de la maison, où il n’y avait personne à qui raconter... !

Chercher sur le site...

plan du site